Archive

Archive for the ‘Pourquoi ce blog ?’ Category

Pourquoi ce blog ?

Portrait fait par les Afghans.

Portrait fait par les Afghans.

Ce blog, j’y pense depuis des mois. Mais le temps a tellement défilé cet hiver que je ne pouvais le commencer.

Mais maintenant que j’ai quelques minutes pour moi, je saute sur l’occasion !

Impossible de savoir ce qu’il se passe à Calais et ne rien dire.

Bien sure que je ne changerai pas les choses, mais une personne informée en informe une autre et une autre et une autre.
Je suis partie pour la première fois en octobre et depuis j’alterne « petits boulots » et séjours sur Calais. On peut dire que la cause me prend aux trippes !

Bénévole à l’association Salam, j’ai découvert que la misère et que le non respect des droits de l’Homme existent aussi en France.

Pourquoi partir à l’autre bout du monde alors qu’il vient à nous.

Calais, est un sas de transit, des migrants viennent et continue leur chemin selon leur bonne étoile : 2jours, 1 semaine, 3 semaines, des mois..

Des cultures de tous pays, de tous continents émanent là sur ce morceau de territoire français et on les ignore, les laisses à l’abandon.

Des personnes, des ETRE HUMAINS, sont là en attente dans les conditions les plus indignes.
Les journées des bénévoles sont rythmées en premiers lieu par l’urgence humanitaire : subvenir aux besoins vitaux.

Nous donnons donc un petit déjeuner (Salam), un déjeuner (La belle Etoile/Auberge des migrants), un diner (Salam). Evidemment au préalable nous préparons les repas et tentons de faire du BON avec peu de moyen.

Cependant, une multitude de missions découlent des besoins des migrants dus à la situation sur place. Etre bénévole à temps plein permet une approche différente et surtout une liberté d’intervention.

Un large panel d’activités nous est offert et la routine est bannie de notre quotidien !!

Pendant mes séjours sur place, j’ai pu être : infirmière (chirurgien !), bucheron, travailleur social, médiateur, coiffeur, cuisinière, maçon, éboueur, professeur de français, traductrice, psychologue, « maman »..

Effectivement étant présents dans le quotidien des migrants, nous sommes sollicités pour toutes les difficultés rencontrées.

Un lien fort se créé avec ces personnes, qui n’ont rien mais nous donne tout.

Du thé dans un verre, dans un pot de confiture, dans une boite de conserve, dans n’importe quel récipient mais ce thé qu’il devrait garder pour eux, pour les longues nuits dans le froid il nous l’offre avec tant de générosité. Ce manteau lorsqu’à leur rencontre nous avons froid la nuit, ils nous le prêtent sans hésiter. Ce repas que nous leur tendons tous les soirs, ils le partageraient sans tourments même en seraient fières.

Chaque jour est un gain d’énergie et une richesse incroyable. Tous les moments que nous partageons sont simples et de ce fait vrais. Ils ne peuvent plus tricher, ils n’ont rien pas même une paire de chaussette qui leur appartient.

Les échanges, les relations que nous nouons sont riches.

Le seul point négatif à ces échanges qui me vient en tête est lorsque nous disons les incontournables « au revoir » et « Good Luck » du soir et que nous revoyons les personnes le lendemain matin.
Là c’est difficile car on sait que c’est une difficulté morale et un espoir qui s’affaiblit !

Catégories :Pourquoi ce blog ?